top of page

Compte-rendu du 24ème S.E.E.B. 2023 mi-octobre à Paris au Shobukan Hombu Dojo

Tout d’abord un peu d’histoire pour mieux appréhender les choses : Jean-Pierre Réniez Shihan est sans aucun doute le pionnier du Battodo authentique en France tout comme en Europe… Il a passé dix ans au Japon en formation continue, quotidienne et intensive (à la Z.N.K.R., dans plusieurs Dojo privés fameux, au Budo Gakkuen, à Keishitcho ou Préfecture de Police Métropolitaine de Tokyo…) pour devenir enseignant officiel et diplômé de différents Bujutsu et Budo. Finalement il est rentré définitivement en France fin 1981, contrat tenu.


Mais il n‘a commencé l’enseignement du Tenshin Ryu Battodo au grand public qu’en 1983 à la demande pressante de son maître, le plus que célèbre Kato Shinji Shihan, Ié Moto du non moins célèbre Tenshin Ryu Battodo, Hanshi Kyudan de Battodo et co-fondateur de la Nihon Battodo Renmeï. Il en fut l'infatigable Vice-Président jusqu'à sa disparition en 1994 !


La création du Séminaire des Enseignants Européens de Battodo, elle, n’eut lieu qu’en 1999, devant le nombre croissant de Senseï européens suivant notre maître… Mais surtout de la nécessité d’une forte rencontre technique annuelle pérenne…


Cette année c’était donc bien du 24ème S.E.E.B. dont il s’agissait mais surtout c’était le 40ème anniversaire de l’enseignement officiel et public du Tenshin Ryu Battodo tant en France qu’en Europe. Mais pour tout notre groupe c’est maintenant devenu le :


Tenshin Kagé Ryu Battodo


Cinquante-sept enseignants et assistants européens étaient pressentis pour le stage d’octobre mais, bien malheureusement comme l'an passé, dix-neuf d’entre eux furent excusés avec de très bonnes raisons (Covid 19, autres problèmes de santé, grèves des transports, famille, travail, finances, absence de congé, etc.). Mais surtout notre cher ami Clemens Klein qui, lui, refit un infarctus la veille de prendre l’avion ! Depuis, heureusement, il se remet tranquillement. Mais il précise bien que le stage à Mayence prévu en 2024 n’est nullement compromis, comme ceux de Graz et Berlin, de Pise et enfin de Hongrie. Là, au passage, une meilleure santé pour tous les autres. Sinon le grand séminaire technique au printemps prochain dans de divers fameux Dojo japonais, lui, est toujours bien dans les tuyaux…


Certains Senseï impatients (on le serait à moins) arrivèrent à Paris dès le mercredi soir et participèrent aux différents Keiko réguliers du Shobukan Hombu Dojo… Le vendredi ils passèrent tous joyeusement au Shindo Muso Ryu Jojutsu et à ses Fuzoku Budo !


Cette année le séminaire se composait donc d’une petite quarantaine de Senseï confirmés, de Senseï en formation, d’assistants et enfin de quatre ou cinq “gentils cobayes“ pour la pédagogie pratique… En effet chacun travailla sous forme de “binôme pédagogique“ pour la grande satisfaction technique de tous ! En fait le Dojo était bien trop étroit (malgré plus de 100 m² de parquet suspendu !), il fallut donc faire des groupes…


Après 40 ans d’existence de la transmission à tous, tout d’abord les absents : disparus bel et bien, partis de leur plein gré, mis sur la touche gentiment ou tout simplement virés du groupe… soit 12 Dojo en France, 4 en Autriche, 3 en Italie, 3 en Espagne, 3 en Hongrie, 3 en Allemagne et enfin 2 en Belgique ! Mais de nombreux autres Dojo français comme européens “grattent à la porte“, nous verrons bien… ce qu’il adviendra, la sélection est très stricte et l’acceptation encore plus difficile ! Pour nous la qualité primera toujours sur la quantité.


Depuis l’ouverture au public il reste environ une quarantaine de Dojo fidèles et toujours bien (assez ?) présents avec 1000 noms dans nos différents listings. Ce avec 259 Yudansha. 10 Shogo soit 1 Hanshi, 5 Kyoshi, 4 Renshi. 103 Shodan, 61 Nidan, 41 Sandan, 24 Yondan, 16 Godan, 8 Rokudan, 4 Nanadan, 2 Hachidan. Maintenant à quand un Hanshi Kyudan de Battodo européen ?


Sinon étaient représentés à cette 24ème édition : la France, l’Italie, l’Allemagne, le Portugal, l’Autriche, la Grande Bretagne et enfin la Belgique… Absents excusés : la Suisse, la Turquie, le Japon, la Hongrie (mais les hongrois firent l’effort - en temps et surtout en finances - de venir à sept au Stage International d’été de Sainte-Foy), merci bien les petits hongrois ! A très bientôt chez vous sans faute…


D’un point de vue technique le séminaire aborda les thèmes suivants : la transmission tant technique que philosophique sans déformation d’aucune sorte, les Ashi Sabaki, les différents Suburi, le travail dans le vide seul (Bokken, Bokken avec Saya, Iaïto et enfin Katana), le travail à deux (sans Katana of course…), les différentes coupes (pour certains même au Wakizashi), les Kihon Omoté et Ura, enfin tous les différents Kata du Tenshin Kagé Ryu Battodo selon le niveau de chaque participant. Des Mondo avec Jean-Pierre et Emmanuel Senseï, la transmission de nombreux proverbes des Bujutsu et des Budo et nombres d’anecdotes sur le Japon… Sans oublier la lecture de textes édifiants du Kancho par Gil Lavillaureix qui, au passage, vient d’ouvrir son propre Dojo (Aoyama Dojo) après s’être formé à Strasbourg au Butokukan Dojo.


Pour les coupes réelles : le samedi soir tous coupèrent allègrement des montagnes de pailles synthétiques avec une très haute technique pour tous… Le dimanche matin coupes de nattes de paille pour tous, plus la présence d'une douzaine de candidats aux différents passages de Dan qui eux n’étaient (pas encore ?) conviés au S.E.E.B.


Résultats des passages de grades Dan : 2 Shodan, 3 Nidan, 2 Sandan, 3 Yondan et enfin 1 Godan. Un seul échec mais vous n’en saurez pas plus, sinon félicitations à toutes et tous. Mais rappelez-vous bien qu’en Budo le Dan n’est pas la finalité loin de là !


La gastronomie ne fut pas oubliée avec différents pots offerts par le Shobukan Hombu Dojo (le Kancho nous apporta, entre autres, une fabuleuse Sangria de Sainte-Foy) merci Senseï. Certes les Déshi français comme européens ne furent pas avares de présents (là, bien souvent liquides). Au niveau de la restauration : Japonais, Français, Italien, brasseries diverses, etc. Nous passerons, entre autres, le Bar des Sports, le Tramway et chez notre Momo national sous silence…


Pour conclure, le 24ème S.E.E.B. et le 40ème anniversaire furent donc un succès total tant au niveau de la technique pure, des rapports humains que des sorties hors Dojo. Encore un grand merci à toutes et tous et rendez-vous en 2024 pour le 25ème S.E.E.B. mais… pour l’instant nous ne savons ni où ni quand ! Alors bonne pratique et très bonne transmission (sans déformation technique, mentale et philosophique d’aucune sorte !) dans tous vos pays et Dojo respectifs !


Commissions communication A.E.B. - T.K.R.B.

et du Shobukan Hombu Dojo




Le “noyau dur“ des différents enseignants et des assistants européens

dont certains étaient déjà présents à Paris dès le mercredi…

Par contre il fut difficile pour tous d’être présents durant les trois jours !



Ici n’oublions jamais comme nous le rabâchaient nos grands anciens

que le Iaïdo et le Kendo sont les deux roues du Battodo !

Mais surtout sans omettre le Jo et ses Fuzoku Budo…

Toutes ces voies étant complémentaires.



Là Gil, qui rappelons-le, vient d’ouvrir son Dojo à Saint-Nabord :

le Aoyama Dojo (le Dojo des montagnes bleues car il est situé dans les Vosges).



Dorénavant les nattes de paille comme les dessus de Tatami étant devenus hors de prix, les pailles synthétiques sont une alternative plus que correcte… Par ailleurs, elles ne nécessitent aucune préparation. Là n’en déplaise aux puristes, nos amis japonais se sont bien mis

à couper de simples triangles de carton !



Ci-dessus notre cher Adriano, l’un de nos trois Senseï italiens dans ses œuvres…



Remise des diplômes de Yudansha et de Shogo de 2023 aux récipiendaires.

Ici la remise par le Senseï du Renshi de Battodo à notre fidèle Isabelle.

A son actif près de 40 ans de pratique au Shobukan Hombu Dojo !



Ci-dessus une vue d’ensemble de la pratique à deux au Bokken.

Cette pratique est réellement incontournable dans le Battodo authentique !

Car le Battodo authentique n'est en aucun cas couper pour couper...


Nos deux Shihan Jean-Pierre et Emmanuel ont bien mérité une (?) petite Sangria pour ce séminaire plus qu'inoubliable ! Encore merci à toutes et tous.

La superbe photo est d’Adriano !!!

Comments


bottom of page