Comme décidé avec tous les disciples lors des 30 ans du Shobukan Dojo en novembre dernier, la rénovation complète des locaux suit son cours, en premier l’entrée et les WC ont été refaits, puis le parquet et enfin la décoration du Dojo lui-même. Dans un second temps, la cuisine, les vestiaires et douches hommes et femmes ainsi que le débarras seront également rénovés. La suite en photos...

La rénovation du Shobukan Dojo en photos

1 


La finition du parquet


1 

 

Sous l’œil vigilant de Okada Morihiro Senseï, peinture des plinthes !

1 

 

Emmanuel au pinceau, Chantal joue les arpettes…

1 


Pendant que Nasser peint le plafond, les Kendoka continuent les Suburi.

1 


Emmanuel et Chantal, les rois du papier peint.

1 

 

Le Kancho s’improvise menuisier !

1 

 

Un moment délicat, la peinture du Kamiza


1 

 

Pendant les travaux, l’entraînement continue toujours…

1 

 

Idem !


1 

 

Nettoyage des calligraphies japonaises…


1 

 

Voilà le travail ! Un Dojo tout neuf…


1 


Le Dojo enfin rénové à neuf, merci encore à tous et toutes !

 

 

 

Compte-rendu du séminaire de Strasbourg
27/28 février 2016

 

En fait ce séminaire n'était pas initialement prévu au calendrier international du France Tenshin Ryu Battodo (F.T.R.B.). Mais comme nous avions fait l'impasse sur le Stage des Enseignants Européens de Battodo (S.E.E.B.) prévu à Mayence en Allemagne (encore toutes nos excuses Clémens) en décembre dernier, ce afin de fêter dignement à Paris les 30 ans du Shobukan Dojo de Paris ainsi que les 20 ans du Shobukaï Dojo de Longeville sur mer, de nombreux membres pratiquants et enseignants nous ont demandé d'organiser un important stage européen pour patienter avant le S.E.E.B. de novembre 2016 à Mayence...

Jean-Marc Georges, le responsable local du F.T.R.B., nous proposa alors gentiment d'organiser cet événement dans sa belle ville de Strasbourg... Encore merci Jean-Marc et à toute ta fidèle équipe, ce fut une très grande réussite ! Sans oublier madame Michelle qui nous régala de ses bons petits plats maison…

Un temps splendide (eh oui...), un gymnase splendide et bien chauffé, des pailles idéales, des stagiaires et des restaurants merveilleux, une très belle ville, enfin le stage idéal quoi !

Une bonne quinzaine de Dojo avait répondu présents à l'appel du Battodo, en fait il y eut également du Jodo car nombre de stagiaires l'avaient réclamé à cor et à cri... Les pays suivants étaient représentés : Italie, Allemagne, Japon, Belgique, France, Turquie, Suisse et les suivants s'étaient fait excusés (pour d'excellentes raisons bien sûr...) mais seront très certainement tous présents à Mayence en novembre : Autriche, Angleterre, Espagne, Hongrie.

La direction technique était donc assurée par Jean-Pierre Réniez Shihan (Hanshi 8ème Dan de Battodo et Kyoshi 7ème Dan de Jodo) avec Emmanuel Laurier Senseï (Kyoshi 8ème Dan Battodo et Renshi 7éme Dan Jodo) et Chantal Fougeray Senseï (Renshi 6ème Dan Battodo et Jodo).

Techniquement il y eut du travail en commun dans les deux disciplines ainsi que des ateliers en fonction du niveau technique de chacun. Tous purent réviser les Kata connus et pour certains, avec l'autorisation expresse de leurs enseignants, voir un ou deux nouveaux Kata !

Le Samedi fut dédié exclusivement au travail technique de fond. Dimanche, passages de Dan en Battodo (de Shodan à Rokudan). Examen qui donna les résultats suivants : quatre reçus au premier Dan, deux reçus au deuxième Dan et enfin un seul candidat reçu au sixième Dan ; félicitations à tous. Techniquement le niveau des candidats était tout à fait satisfaisant. Ensuite cérémonie de remise des diplômes de l'examen précédent. Par contre, pour la coupe effective de pailles, beaucoup de jeunes pratiquants prirent conscience qu'il était loin d'être facile de couper une simple paille avec un Katana même parfaitement affûté ! Pourtant nombre d'entre eux pratiquaient Kendo et/ou Iaïdo, c'est dire... En effet beaucoup confondent encore Taméshigiri et Battodo comme dans nombre d'organismes ici et là sans réelles bases techniques et références japonaises officielles ! Couper pour couper n'a aucun sens, cela n'est en aucun cas le Battodo authentique qu'on se le dise !

Le dîner du samedi soir à l'Auberge du Cerf fut royal quoique un tout petit peu cher pour les plus jeunes des plus jeunes stagiaires... Néanmoins une quarantaine de stagiaires sur la bonne cinquantaine de présents au séminaire y participèrent très joyeusement !

Au niveau des décisions européennes, les choses suivantes furent établies : programmation d'un grand stage sur Dijon avant, si possible, la fin de saison en cours, et l'organisation d'un très important séminaire international en Italie, très exactement en Toscane (date encore à confirmer). En effet le groupe italien repart de plus belle après des ajustements techniques comme humains salutaires et devenus plus que nécessaires...

Sinon, pour information, nous avons actuellement en stage au Shobukan Dojo une jeune taïwanaise très prometteuse, mademoiselle Su-Ping Chen, qui est représentante pour son pays de la Nihon Battodo Renmeï et qui séjourne pour plusieurs mois à Paris pour se perfectionner en français. Elle pratique donc le Battodo ainsi que le Muso Shinden Ryu Iaïdo.

Seuls points noirs du stage tous les participants comme les Senseï d’ailleurs étant hyper concentrés il ne fut fait que très peu de photos en action, dommage… Mais surtout plus d’une bonne centaine de pailles neuves passèrent de vie à trépas, coupées en quatre ! les pauvres… Imaginez donc plus d’une demi-douzaine de plots de coupe fut nécessaire pour venir à bout du stock.

Les meilleures choses ont toujours une fin et chacun se donna rendez-vous pour, peut-être, le stage de Dijon mais sans faute pour Mayence où une petite centaine de pratiquants et d'enseignants pourront être très certainement présents. Encore merci à tous de votre présence...

                                                             
La Commission de Communication de l'Association Européenne de Battodo

 

 

1

Chantal surveille scrupuleusement un atelier Jodo dont elle avait la responsabilité.

 

2

Ici Emmanuel dirige de main de maître la pratique des Kihon en Sotaï Dosa.

 

3

François Bion (enseignant  5ème Dan de Jodo) dans ses œuvres.

 

 

4

Emmanuel supervise le plot de coupe dont il était responsable.

 

5

Emmanuel en grande explication technique avec Bokken et Saya.

 

6

Gil rate, chose rare, joyeusement sa paille… en fait elle aurait dû rester droite !

 

7

Là il s’est bien rattrapé !

 

 

8

Les Senseï et les stagiaires présents le samedi.

 

  

9

Le véritable esprit de l’A.E.B. : de gauche à droite un Turc, un allemand, derrière un français et enfin un japonais ; fraternité et Battodo…  Ici le repas du samedi soir à l’Auberge du Cerf.

 

 

10

Mademoisselle Su-Ping Chen (actuellement à Paris) et son Senseï Sugano Shigéru, également administrateur de la Nihon Battodo Renmeï. Ce dernier se rend une fois par mois à Taïwan pour transmettre le Battodo !

sl

 

 

MISE AU POINT

 

Devant le nombre croissant d'individus, de Dojo, d'organismes et d'associations diverses qui se recommandent sur internet du Shobukan Dojo et de son Kancho sans en avoir l'aval officiel une liste la plus exhaustive possible des "fidèles" sera bientôt mis en ligne...

En effet quelques jours, mois, années passés au Shobukan Dojo tout comme le flou artistique ne suffisent pas pour s'en recommander, la continuité est de mise dans la pratique des arts martiaux. Ceci particulièrement pour ceux qui sont partis sans tambours ni trompettes... Dans le Budo le respect de la parole donnée et de l'étiquette est un minimum ! Bien évidemment il est humain "d'aller voir chez le voisin pour voir si l’herbe est plus verte" mais encore faut-il y mettre les formes. Quand à y rester ?! Chacun voit midi à sa porte.

Pour mémoire, rappelons que notre Kancho, pour le Jo Jutsu, étudie depuis plus de 40 ans avec le même maître japonais et qu'il se rend au Japon une ou deux fois par an et que, dans la mesure du possible, son maître se déplace aussi... Mais peut-être n'a-t'il pas la science infuse... Alors il étudie encore et toujours inlassablement à la même source ! Il est vrai qu'il est très difficile pour beaucoup de "professeurs" d'avoir quelqu'un au-dessus de soi...

Ceci dit, toute modestie mis à part, l'enseignement au Shobukan Dojo ne doit pas être si mauvais que cela puisque tant de gens s'en recommandent...

 

 

 

 

 

 

 

STAGES MENSUELS AU SHOBUKAN DOJO

En raison d'une année 2016, 2017 très chargée,

 les stages des différentes disciplines seront annoncés mois par mois.

 

DIVERS

   A PARIS : AU SHOBUKAN DOJO

 


Cours par petits groupes pratiquement tous les soirs.
Cours particuliers et semi-particuliers dans la journée.
Cours d'essai toutes disciplines gratuit et prêt de matériel pour les débutants.
Stages tous les week-end. Stages Paris, Province, Etranger.
Animations, démonstrations, galas. Formation d'enseignants.
Documentation et renseignements sur simple demande au Dojo.

 

 

 

 

 

 

Merci d’avoir visité le site du Shobukan Dojo.

Cette page de News sera réactualisée régulièrement.

 

 

1