Le Kendo ou voie de l'escrime japonaise est une méthode de combat à l'arme blanche qui consiste à utiliser d'une manière naturelle, rationnelle, quasi-scientifique et sans danger, un sabre de bambou refendu (Shinaï) représentant le sabre traditionnel japonais (Katana).

 

Le Kendo ou voie de l'escrime japonaise, est une discipline très populaire au Japon (plusieurs millions de licenciés). Il peut être pratiqué par tous sans limite d'âge et sans danger, la progression dans la discipline allant de pair avec la maturité et le maintien de la condition physique.

 

Le Kendo est l'héritage séculaire des combats au sabre que se livraient les guerriers japonais (Samuraï) dans les siècles passés. Pour des raisons de sécurité évidentes, le sabre réel fut remplacé par un sabre de bois (Bokuto ou Bokken) qui sert à la pratique des techniques de base (Kihon), des éducatifs et des Kata (formes de combat codifiées).

 

Dans le Kendo moderne, pour l'entraînement, les combats et la compétition, on utilise un sabre de bambou refendu (Shinaï) ; le corps, lui, est protégé par une armure (Dogu ou Bogu). Cette armure se compose d'un casque ou Men, d'un plastron ou Do, d'une protection de hanches ou Taré et d'une paire de gants ou Koté. Les points d'attaque découlent tout naturellement du nom des protections : Men, Koté, Do et enfin Tsuki seul coup de pointe (à la gorge) du Kendo.

 
1

 

Jean-Pierre Réniez Kancho en plein Ji Geiko...

 

Le Kendo est avant tout un art martial ou Budo. A travers sa pratique et l'entraînement en salle (Dojo) se dégage sa philosophie réelle : recherche de l'équilibre, de l'harmonie, de la plénitude et de la maîtrise de soi et de son corps dans un esprit de paix. Il est basé sur le Ki Ken Taï Itchi c'est à dire l'unité parfaite de l'esprit et de l'énergie (Ki), du sabre (Ken) et enfin du corps (Taï).

 

L'enfant, l'adolescent, la femme, l'homme qui pratique le Kendo verra son agressivité disparaître au profit d'une combativité contrôlée qui lui servira dans tous les domaines de la vie. Néanmoins au Shobukan Dojo nous n'acceptons comme disciples que les grands adolescents et les adultes, ce qu'elle que soit la discipline choisie !

 

Au fur et à mesure de ses progrès techniques, il acquerra confiance en lui. L'utilisation de son corps dans des séries de déplacements et de mouvements naturels, aboutira à un développement harmonieux de sa musculature et de sa souplesse articulaire.

 

Il apprendra également à travailler, améliorer ses réflexes et à coordonner les mouvements de son corps. Le port d'une armure de protection permet des combats où l'engagement est total, mais sans danger aucun pour les pratiquants. C'est pour cette raison qu'il n'existe pas de catégorie dans la pratique courante du Kendo.

 

Bien que le Shobukan Dojo ne pousse vraiment pas dans cette voie, la compétition existe également en Kendo ; de nombreux championnats, tournois et autres critériums, tant pour les enfants, les adolescents que pour les adultes, sans oublier les féminines permettent à tous d'aborder cette partie "sportive" de la discipline.

 

Enfin, en plus de l'extraordinaire gymnastique qu'il impose, tant à l'esprit qu'au corps, le Kendo enseigne la courtoisie et par-dessus tout le respect total du partenaire-adversaire, partenaire qui en fait est là dans le seul but de nous faire progresser…