Remarquablement situé dans Paris, au pied de la station de métro Michel Bizot (ligne N° 8) et d'un arrêt d'autobus (ligne N° 46), et du tramway ligne T3a arrêt Porte Dorée, mais également à quelques pas du bois de Vincennes, le Shobukan Dojo est la véritable copie conforme d'un Dojo traditionnel japonais, il a été dédié et spécialement conçu pour la pratique intensive des authentiques arts martiaux traditionnels japonais ou Budo : Iaïdo, Jodo, Kendo, Battodo et Kobudo.

 

Il est équipé d'un superbe parquet suspendu et flottant (refait à neuf en 2016) de 100 mètres carrés en pin de l'Alaska (souple et extrêmement résistant à la fois), très agréable aux pieds ; l'un des quatre murs, entièrement recouvert de miroirs (près de 30 mètres carrés) complète son équipement. Le plafond de la salle est composé de dalles en verre et donne ainsi un lieu très clair, calme et serein, propice à une pratique idéale et intensive de toutes nos disciplines.

 

En effet la nature du sol, l'aménagement, la décoration et l'environnement d'un authentique Dojo sont très importants pour la qualité de la pratique et participent également à l'absence de risque de blessure… Une salle d'accueil-bureau, avec alarmes vidéo et electroniques, des sanitaires, deux spacieux vestiaires, en véritables Tatami japonais, avec douches chaudes et froides, une petite cuisine, des lieux de rangement où l'on peut laisser tout son matériel personnel (tenues, armes et armures) en sécurité (gardien, grille et alarmes…) parachèvent son équipement.

 

Au Shobukan Dojo, nous sommes loin des usines à Budo et autres gymnases à pseudo arts martiaux, la salle est volontairement petite ; en effet et traditionnellement comme au Japon, le disciple doit faire face au maître et ne pas pouvoir "fuir" (particulièrement en Kendo). Le nombre d'élèves importe peu, seule la qualité compte, pour nous un seul but : la perfection, ceci afin de transmettre la voie telle que nous l'avons reçue de la génération précédente.

 

Ici, la tradition dans la modernité est de mise : afin de suivre l'évolution de la pratique de chacun, une ou deux unités vidéos sont quelquefois utilisées pour corriger les défauts récurrents des élèves, et pour la communication l'informatique est utilisée quotidiennement, en totale relation avec le Japon. Enfin le Dojo prête gracieusement, pour les premières leçons, les armes, ainsi que les armures pour le Kendo (quand celles-ci deviennent nécessaires).

 

Les cours ont toujours lieu par très petits groupes, pédagogie et transmission sans altération aucune de la voie obligent, ils se font sous le contrôle technique et moral de notre Senseï monsieur Jean-Pierre Réniez et d'assistants qualifiés et diplômés (Brevets d'Etats et Fédéraux) 6ème, 7ème et 8 ème Dan Renshi et Kyoshi. Le Dojo reçoit aussi régulièrement des professeurs japonais du plus haut niveau et des séminaires d'enseignement sont également organisés conjointement avec des Dojo japonais prestigieux et des Dojo européens affiliés au Shobukan Dojo.

 

En effet des Senseï exceptionnels tels que : le Soké feu Nakamura Taïsaburo Hanshi 10ème dan (Battodo, Battojutsu, Iaïdo, Kenjutsu et Kendo) - feu le Ié Moto Kato Shinji Hanshi 9ème dan (Battodo et Ken Pitsu) - le Soké Rinpu Toyoda Hanshi 8ème dan (Araki Munin Saï Ryu Iaïdo et Kobudo) - le Soké Yagyu Nobuharu (Yagyu Shinkagé Ryu Kenjutsu) et enfin le Shihan Matsumura Shigéhiro Hanshi 8ème dan (l'un des plus grands maîtres actuels du Shindo Muso Ryu Jo jutsu et du Kobudo) et de nombreux autres également sont venus et/ou viennent encore régulièrement au Dojo pour des séminaires d'enseignement...

 

Pour les internautes japonisants, le mot Shobukan est formé de trois idéogrammes qui signifient : le lieu ou la salle (Kan ) où l'on fait grand cas (Sho ) des arts guerriers (Bu ), Kan est immuable et enfin les deux autres caractères proviennent du nom des deux grands Dojo japonais où notre Senseï a très longuement étudié.





SHOBUKAN DOJO

Il faut savoir que les deux idéogrammes qui composent le vocable Dojo signifient le lieu, la salle (Jo ) où l'on étudie sincèrement la voie (Do ). Bien évidemment, dans notre Dojo, pendant les cours les différents commandements sont tous et toujours donnés en japonais, culture de l'esprit comme du corps obligent…

 

Etant donné le peu de disciples admis à chaque cours, une liste d'attente est créée en début d'année. En effet, chez nous il n'y a pas de saison sportive car la pratique et la recherche de la voie doivent être quotidiennes et de plus dans le Budo il n'y a pas de notion de vacances. C'est la raison pour laquelle notre Dojo est ouvert douze mois sur douze et pratiquement tous les jours et le soir, comme d'ailleurs dans tous les Dojo japonais traditionnels qui se respectent.

 

C'est pourquoi l'idéal pour débuter au Shobukan Dojo est de s'inscrire à un stage mensuel ou encore de participer à notre grand Séminaire International d'été de Longeville-sur-Mer en Juillet et Août où l'utilisation d'un Dojo de 300 mètres carrés nous permet d'accueillir un nombre plus conséquent de pratiquants… En effet à Paris la place est "chère" et limitée car une fois que l'on est accepté et disciple du Shobukan Dojo c'est pour longtemps, voire pour la vie entière. Il faut également savoir que pour des raisons de pédagogie évidentes, le Dojo, en général, n'accepte ni les élèves des autres Dojo, ni d'autres enseignants, mais accepte les débutants complets et ce qu'elle que soit la discipline…

 

Les plus anciens disciples du Dojo ou Sempaï suivent notre Senseï depuis plus de trente cinq ans et même si certains, français comme européens, ont fondé leur propre Dojo (obligation de pérennité et de transmission de la voie à la génération suivante), ils reviennent toujours se ressourcer au Shobukan Dojo. Les autres, eux, se voient confier chacun un débutant et ils font office de parrains pour les nouveaux élèves et les guident pour leurs premiers pas dans la voie.

 
 
Dojo
 
LE SHOBUKAN DOJO REFAIT A NEUF!